Le dromadaire de Bonaparte, par Tassadit Imache

.Voilà un livre que j''ai lu, un matin, après une nuit d'insomnie.
Le titre m'avait bien plu. Surtout à cause de Bonaparte, de la photo de violoncelle. La quatrième de couverture m'avait bien attiré aussi au moment où je l'avais choisi pour le mettre dans ma liste de 2010.
Mais, au contraire de "La menace" lu juste précédemment, c'est un livre où il ne se passe rien. Ça cause, comme dans un salon, ça remonte des souvenirs d'une famille de sept sœurs aux noms de fleurs, mais on s'ennuie ferme, comme dans ces salons où les gens discutent sans sujet précis vraiment. Si,j'exagère. Au début du chapitre 8, Jasmine prend son violoncelle. Ah! Il va se passer quelque chose... Et puis dix lignes plus loin, elle repose l'archet et range l'instrument dans son étui. Raté !
Voilà, après la page 121, j'ai reposé le livre sans avoir ressenti le moindre tressaillement de plaisir.

Déposez votre commentaire à propos de ce livre.

Texte
Etoiles
Signature
Courriel