2022,  5*,  Edité,  Papier,  Roman

Le livre des Baltimore par Joël Dicker

Pourquoi tant de haine?
Qu’est-il arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?
Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.
Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur deLa Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.
Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.
Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman.


Quel livre !

Pourtant, on m’avait dit : »Il est moins bien que la vérité sur l’affaire Harry Quebert »

Alors, croyant ceux qui l’avaient lu, je l’ai consciencieusement laissé sur les étagères de la bibliothèque. Après tout, c’est un livre que j’avais offert à mon épouse, pas à moi !

Et puis, presque par hasard, je suis tombé dessus la semaine dernière.

Puis je suis tombé dedans !

Et maintenant, il va falloir que je réapprenne à dormir, parce que trois ou quatre soirs jusqu’à deux heures du mat, ça fatigue à la longue !

Parce que, vous l’avez compris, quand on tombe dedans, on ne peut plus le lâcher.

Il y a tellement de choses dans ce livre : évidemment des secrets de famille, mais aussi des jalousies, des ambitions démesurées, des déceptions, de l’argent, de l’amour, de l’amitié, de la fidélité, de la trahison.

Dès le début, on comprend qu’il y a eu un Drame, avec une majuscule. En fait, on n’apprend ce Drame qu’à 100 pages de la fin, à peine ! Tout l’art de Dicker est de nous amener à ce Drame, de nous faire comprendre comment il aurait pu être évité et en même temps comment il était inévitable !

Non, ce livre n’est pas moins bien que l’affaire Machin. Il est différent, ou il est mieux.

J’avais dévoré les Derniers jours de nos pères, beaucoup aimé L’affaire Harry Truc, j’ai adoré ce livre des Baltimore.

S’il passe à côté de vous, ne le laissez pas filer.

Attrapez-le et dévorez-le.

 

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :