2022,  4*,  Papier,  Roman

Suzanne, par Frédéric Pommier

Suzanne est ma grand-mère, ou la vôtre. Suzanne est un symbole. Du haut de ses 95 ans, elle en a des choses à dire. Toute une vie bien remplie, dans la guerre ou la paix, dans les deuils ou la joie. Bébé, petite fille, adolescente, jeune mariée, femme, mère et maintenant vieille dame, elle raconte à son petit-fils ses souvenirs, mais aussi son quotidien. Elle lui dit que jamais elle n’a dérogé à son principe  » SQM « , Sourire Quand Même. Et ce n’est pas toujours simple. Surtout ces derniers temps. Alors elle veut du champagne, pour trinquer au temps qui passe, et au temps qui reste.
Sous la plume de Frédéric Pommier, entre rires et larmes, Suzanne devient une déclaration d’amour, une ode au respect, un plaidoyer pour faire de la vie une fête. SQM.


Voilà un livre à deux facettes.

D’une part, il fait du bien. Il conte l’histoire de la grand-mère de l’auteur, presque centenaire comme elle l’avoue à la fin du livre. Elle nous fait visiter le siècle: l’avant deuxième guerre mondiale, la guerre, ses privations, les rapports avec l’ennemi au sein d’une famille normande qui semble plutôt à l’aise. Bonne éducation et bonnes manières.

Puis vient le temps de l’après guerre, l’adolescence et les premiers émois amoureux. Le mariage, les enfants ( quatre filles du nom d’Iris, Rose, Marguerite et Violette), puis la mort du mari adoré et la suite de sa vie, dans l’ombre de l’amour perdu, sans remariage, mais avec le contact des petits-enfants. La vie ordinaire d’une femme ordinaire., pleine vie et de dynamisme.

On suit les événements, les grands comme le petits, indifféremment.

D’autre part, il interroge sur la façon dont sont traités nos ainés dans les EHPAD. Maltraitance du personnel, solitude, isolement. L’auteur nous place au sein d’un de ces établissements où Suzanne a été placée. Et bizarrement, juste après avoir terminé ce livre, les infos de 20h nous alertaient sur les manquements dans les EHPAD privés de la belle région parisienne.

Et de façon habile, l’auteur intercale les chapitres: une ou deux couches de bonheur et une couche d’EHPAD, nous ramenant à chaque fois à la condition de Suzanne lors de sa fin de vie.

Une belle écriture, une belle image de la vie du siècle passé, à Caen, puis à Laval et une belle histoire d’amour terminée beaucoup trop tôt !

J’ai vraiment apprécié ce livre, offert par deux amis de ma chorale. Merci à eux ! Ils sont bien tombés en m’offrant Suzanne.

 


Version Kindle Version papier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :